Jules Barbey d’Aurevilly : Une histoire sans nom

Ma grand’mère ne s’étonnait donc pas que M. de Ferjol eût tourné la tête à Mlle d’Olonde; et, de fait, il la lui avait tournée, et si bien, qu’un jour elle s’était faite enlever par lui, cette fille qu’on disait si fière! Dans ce temps-là, il y avait encore des enlèvements dans le monde, avec ...

Jules Barbey d’Aurevilly : Le chevalier Des Touches

Moins heureuses que les montagnes, qui ne connaissent pas leur bonheur et qui retiennent longtemps à leurs sommets les feux du soleil couchant et les caresses de la lumière, les femmes, elles, s’éteignent par la cime. Des deux blonds différents qui avaient, pendant tant d’années, joué et lutté dans les ondes d’une chevelure « du poids ...

Le present est fait de lutte; l’avenir nous appartient.

Le present est fait de lutte; l’avenir nous appartient. Auteur: Ernesto Guevara, dit Che GuevaraThème: ArtsMots: lutte, appartient

Jugez-moi, c’est vous que vous jugerez.

Jugez-moi, c’est vous que vous jugerez. Auteur: Adolf HitlerThème: Juger

Jules Barbey d’Aurevilly : Les diaboliques

Les hommes sont tous les mêmes. L’étrangeté leur déplaît, d’homme à homme, et les blesse; mais si l’étrangeté porte des jupes, ils en raffolent. Jules Barbey d’Aurevilly : Les diaboliques

Jules Barbey d’ Aurevilly : Les diaboliques

Je n’ai jamais pu voir une fenêtre, – éclairée la nuit, – dans une ville couchée, par laquelle je passais, – sans accrocher à ce cadre de lumière un monde de pensées, – sans imaginer derrière ces rideaux des intimités et des drames… Et maintenant, oui, au bout de tant d’années, j’ai encore dans la ...

Celui qui passe a cote de la plus belle histoire de sa vie n’aura que l’age de ses regrets et tous les soupirs du monde ne sauraient bercer son ame.

Celui qui passe a cote de la plus belle histoire de sa vie n’aura que l’age de ses regrets et tous les soupirs du monde ne sauraient bercer son ame. Auteur: Mohammed Moulessehoul, dit Yasmina KhadraThème: VieMots: monde, histoire, cote, regrets

Alphonse de Lamartine : Méditations poétiques

L’homme Mais que sert de lutter contre sa destinée? Que peut contre le sort la raison mutinée? Elle n’a comme l’oeil qu’un étroit horizon. Ne porte pas plus loin tes yeux ni ta raison: Hors de là, tout nous fuit, tout s’éteint, tout s’efface; Dans ce cercle borné Dieu t’a marqué ta place. Comment? Pourquoi? ...

Oscar Wilde : Le crime de Lord Arthur Savile

La plupart des hommes et des femmes sont contraints de jouer des rôles pour lesquels ils n’ont aucune aptitude […] Le monde est une scène, mais la pièce est mal distribuée. Oscar Wilde : Le crime de Lord Arthur Savile

La sensation d’etre heureux ou malheureux depend rarement de notre etat dans l’absolu, mais de notre perception de la situation, de notre capacite a nous satisfaire de ce que nous avons.

La sensation d’etre heureux ou malheureux depend rarement de notre etat dans l’absolu, mais de notre perception de la situation, de notre capacite a nous satisfaire de ce que nous avons. Auteur: Dalaï-LamaThème: PolitiqueMots: heureux, etat, malheureux, avons, rarement, absolu