Alphonse Karr : La maison de l’ogre

Ajouter un commentaire

On ne peut s’empêcher de remarquer qu’on n’a jusqu’ici trouvé qu’un seul moyen de faire des hommes, et qu’on a inventé et invente tous les jours de nouvelles manières de les tuer.

Alphonse Karr : La maison de l’ogre

Laisser une réponse